Log in

goodpods headphones icon

To access all our features

Open the Goodpods app
Close icon
C dans l'air - LES CHARS DE L’OCCIDENT, LES MENACES DU KREMLIN… – 26/01/23

LES CHARS DE L’OCCIDENT, LES MENACES DU KREMLIN… – 26/01/23

C dans l'air

01/26/23 • 62 min

plus icon
Not bookmarked icon
Share icon

EXPERTS

GÉNÉRAL DOMINIQUE TRINQUAND

Ancien chef de la mission militaire française auprès de l’ONU

PIERRE HASKI

Chroniqueur international - « France Inter » et « L’Obs »

ANNIE DAUBENTON

Journaliste spécialiste de l’Ukraine

Auteure de « Ukraine, l'indépendance à tout prix »

RYM MOMTAZ

Chercheuse en politique étrangère et de défense

International Institute for Strategic Studies

Après plusieurs semaines de tergiversations, l'Allemagne et les États-Unis ont donné, mercredi, leur feu vert à la

livraison de chars Leopard et Abrams à l'Ukraine. « Berlin va envoyer 14 chars d'assaut Leopard 2 à l'Ukraine et

accepte qu'ils soient réexportés à Kiev par des pays partenaires », a ainsi annoncé le porte-parole du

gouvernement allemand, Steffen Hebestreit. L’annonce attendue, intervient après les demandes répétées de

l'Ukraine et les pressions d'autres pays pour autoriser ces livraisons. Dans la foulée Washington a confirmé l’envoi

de 31 chars Abrams.

Avant l’Allemagne et les Etats-Unis, le Royaume-Uni avait pris les devants en promettant de telles livraisons,

tandis que la Pologne n’attendait plus le feu vert de Berlin pour acheminer des blindés lourds aux forces

ukrainiennes. Désormais, ce sont une dizaine de pays d'Europe qui vont envoyer près d'une centaine de Leopard 2

à l'Ukraine, ces derniers s’ajoutant à ceux promis par Londres et Washington. La France, de son côté, a applaudi

ces décisions mais n’a pas suivi le mouvement. La question de la livraison des chars Leclerc devrait être tranchée

ces prochains jours mais le ministre des Armées a déjà fait comprendre hier sur le plateau de C dans l’air l’Invité

que les discussions avec les Ukrainiens portaient aujourd’hui plus sur « la défense sol-air ou sur l’artillerie » que

sur les chars Leclerc.

D’ailleurs après avoir obtenu la promesse de chars lourds occidentaux, le président ukrainien a mis la barre plus

haut dans son allocution d’hier soir, réclamant des missiles longue portée et des avions de combat afin de

permettre à l’Ukraine de faire face aux prochaines offensives russes. Remerciant tous les alliés « pour leur volonté

de nous donner des chars modernes et indispensables », Vlodimir Zelensky a également tenu à souligner que « la

clé » pour renverser les forces russes sur le champ de bataille était « maintenant la vitesse des livraisons et le

volume du soutien ». Alors jusqu’où iront les alliés pour aider l’Ukraine ?

Après l'annonce de la livraison de dizaines de chars européens et américains à Kiev, le Kremlin a fait tirer une

nouvelle salve de missiles contre l'Ukraine, notamment sur Kiev, et a dénoncé « l'engagement direct » des

Occidentaux dans le conflit en Ukraine. Ni la France, ni aucun de ses partenaires, ne sont en guerre contre la

Russie, a répondu de son côté le ministère français des Affaires étrangères, récusant les propos tenus par

Moscou.

Mais, en France, le débat s’intensifie sur la question des livraisons d’armes. Marine Le Pen a dit s’opposer à

l’envoi d’armes lourdes à l’Ukraine, craignant une escalade dans le conflit contre Vladimir Poutine. A gauche, le

communiste Fabien Roussel a lui réclamé un débat au Parlement, portant sur la stratégie de la France dans ce

conflit et l'envoi d'armes lourdes. De son côté, le ministre des Armée Sébastien Lecornu s’est dit favorable hier

soir dans C dans l’air l’invité à un « débat global sur la livraison des armes, pour bien redire à quel point il y a ceux

qui veulent aider l’Ukraine et ceux qui sont un peu gênés aux entournures ».

Mais de quel matériel parle-t-on ? Que pourraient changer les livraisons de chars lourds par plusieurs pays dans le

conflit ? Quelle est la situation en Ukraine ? Pourquoi le président ukrainien vient-il de renvoyer plus de dix hauts

responsables politiques, dont un membre proche de son cabinet ? Enfin faut-il un débat au Parlement sur les

livraisons d’armes à l’Ukraine ?

DIFFUSION : du lundi au samedi à 17h45

FORMAT : 65 minutes

PRÉSENTATION : Caroline Roux - Axel de Tarlé REDIFFUSION : du lundi au vendredi vers 23h40

RÉALISATION : Nicolas Ferraro, Bruno Piney, Franck Broqua, Alexandre Langeard, Corentin Son, Benoît Lemoine

PRODUCTION : France Télévisions / Maximal Productions

Retrouvez C DANS L’AIR sur internet & les réseaux :

INTERNET : francetv.fr

FACEBOOK : https://www.facebook.com/Cdanslairf5

TWITTER : https://twitter.com/cdanslair

INSTAGRAM : https://www.instagram.com/cdanslair/

01/26/23 • 62 min

plus icon
Not bookmarked icon
Share icon

Episode Comments

0.0

out of 5

Star filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey Icon
Star filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey Icon
Star filled grey IconStar filled grey IconStar filled grey Icon
Star filled grey IconStar filled grey Icon
Star filled grey Icon

No ratings yet

Star iconStar iconStar iconStar iconStar icon

eg., What part of this podcast did you like? Ask a question to the host or other listeners...

Post

Generate a badge

Get a badge for your website that links back to this episode

Select type & size
Open dropdown icon
share badge image

<a href="https://goodpods.com/podcasts/c-dans-lair-82523/les-chars-de-loccident-les-menaces-du-kremlin-260123-27705876"> <img src="https://storage.googleapis.com/goodpods-images-bucket/badges/generic-badge-1.svg" alt="listen to les chars de l’occident, les menaces du kremlin… – 26/01/23 on goodpods" style="width: 225px" /> </a>

Copy